Si vous effectuez un achat via les liens affiliés, nous pouvons toucher une commission sans frais supplémentaires pour vous.

If you make a purchase through affiliate links, we may earn a commission at no additional cost to you.

Torréfaction de café

À la découverte de nouveaux torréfacteurs — Janvier 2024

par

, ,

Langue séléctionnée

Selected language

Dans ma recherche de connaissances toujours plus accrues, j’ai découvert les abonnements mensuels de torréfacteurs, en France comme dans d’autres pays d’Europe. Et j’ai décidé de céder à la tentation…

Vous le savez peut-être, le café est en réalité bien plus qu’une simple boisson, et le puits sans fond qu’est le café de spécialité vous fait peut-être encore un peu peur. Car si le café de spécialité est une expérience sensorielle, qui éveille nos papilles et nous transporte dans un univers aux multiples saveurs, riches et variées, c’est aussi un coût que nous ne sommes pas tous prêts à assumer lors de nos premiers pas dans ce milieu.

Étant barista depuis plus de 7 ans, j’ai d’abord découvert le café comme produit fin à travers mes études dans le milieu de l’hôtellerie restauration, puis comme plaisir gourmand lors de mes divers voyages autour du monde. À l’aube de cette nouvelle année, qui s’annonce pleine de projets enrichissants pour moi, je me suis dit qu’il serait intéressant d’en apprendre toujours plus et de découvrir tout un tas de cafés nouveaux. C’est pourquoi les abonnements torréfacteurs attisent ma curiosité. Recevoir chaque mois des cafés différents et fraîchement torréfiés, quelle bonne idée ! Mais cela vaut-il vraiment le coup ? C’est la question à laquelle je souhaite apporter un semblant de réponse chaque mois en 2024.

Pour Janvier, j’ai sélectionné 2 torréfacteurs bien connus du public, KB Roasters et Kawa, tous les deux situés à Paris (France).

Chez KB, j’ai choisi de recevoir : 

  • 2x250gr espresso : 30,00€
  • 2x250gr filtre : 30,00€

Chez Kawa, j’ai choisi de recevoir :

  • 2x200gr espresso « micro-lot » :  29,90€
  • 2x200gr filtre « micro-lot » : 29,90€

L’option « micro-lot 88+ » permet de ne recevoir que des cafés d’exception.

Le torréfacteur KB Roasters

Si KB Roasters ne partage pas de note SCA (Q Grading) pour ses cafés, c’est au contraire la spécialité de Kawa, qui eux, proposent justement leurs cafés en fonction de la notation SCA sur leur site web.

J’ai été agréablement surprise par la rapidité du service de KB Roasters. Abonnement souscrit puis reçu en moins de trois jours post période de fêtes de fin d’année, c’est un argument notoire ! Les sacs reçus avaient également été torréfiés quelques jours auparavant, j’ai donc dû attendre encore quelques jours avant de les consommer (il est communément admis qu’un café sera meilleur entre 7 et 21 jours après date de torréfaction). Les cafés reçus étaient disponibles sur la boutique en ligne à date de réception, et le gain de prix était de l’ordre d’un petit euro.

Parmi la sélection de KB Roasters, il y avait :

  • Limao Rosa : espresso naturel du Brésil
  • Aurora Anaerobic : espresso lavé anaérobie du Nicaragua
  • Huancas Fidel : filtre naturel du Pérou
  • Chelichele Oro : filtre fermentation anaérobie d’Éthiopie

Parmi ces quatre cafés se trouvent deux process plus classiques, et deux plus expérimentaux. Les origines ne sont pas très variées, trois nous viennent d’Amérique du sud et centrale, et un d’Afrique. En regardant la boutique et les réseaux sociaux du torréfacteur, je remarque que des cafés provenant de pays d’Asie sont également disponibles, ce qui est un plus pour moi, qui cherche justement à découvrir de nouvelles saveurs.

Ma première grande surprise a été avec l’espresso brésilien, que je ne m’attendais pas du tout à aimer. J’ai la fâcheuse tendance à dédaigner les cafés du Brésil. En tant que premier producteur mondial, le Brésil exporte tout autant de cafés de qualité moyenne que de petits bijoux. Et au risque d’être déçue, je rate bien souvent ces bijoux. KB Roasters offre là un café très rond et doux, aux notes de chocolat au lait, amandes, et avec une légère touche d’agrumes.

Le second espresso est, quant à lui, plus floral, avec des notes acidulées mais sans astringence. Les deux filtres, tout en étant différents l’un de l’autre, sont tous les deux fruités et ont ce côté exotique que j’apprécie très fortement dans les cafés préparés en méthodes douces. Petit pouce en l’air pour le Chelichele Oro, un café filtre sans acidité, avec une amertume très légère et contrôlée, et présentant des notes vraiment agréables de fruits rouges, baies et de cacao.

Micros lots chez Kawa

En comparaison, le service de Kawa a pris plus de temps, mais à réception du colis, j’ai remarqué que les cafés avaient été, pour trois sur quatre, torréfiés après que j’aie passé ma commande, ce qui justifie très clairement le temps passé à la préparer. Également, aucun des cafés reçus ne sont à l’heure actuelle disponibles sur la boutique en ligne, ou alors pas dans le même type de torréfaction que celle reçue. Je ne peux donc pas vous dire si le prix de l’abonnement est avantageux. Je regarderai en revanche dans le cours du mois, ainsi que le mois prochain, si ce que j’ai reçu est mis en ligne.

J’avais déjà, à plusieurs reprises, acheté du café chez Kawa, soit directement en boutique, soit sur leur site internet, je n’étais donc pas particulièrement surprise par le contenu de mon colis. Kawa est réputé pour proposer des cafés funky et sortant de l’ordinaire, avec quelques fois des process vraiment très particuliers, comme le strawberry honey.

La petite surprise de Janvier était la présence de deux cafés provenant de la ferme de Nestor Lasso, un jeune producteur colombien qui, avec son frère, a su se faire connaître à l’international grâce à ses techniques expérimentales. Autrement dit, un ovni dans le monde du café. Mais aussi un Jhoan Vergara, dont la ferme Las Flores, est associée à celle de Nestor Lasso.

Voici donc la liste de nos sélectionnés par Kawa en ce mois de Janvier :

  • Jhoan Vergara : espresso lavé anaérobie de Colombie
  • Nestor Lasso (Chiroso) : espresso lavé anaérobie de Colombie
  • Finca Hartmann : filtre naturel du Panama
  • Nestor Lasso (Typica) : filtre lavé anaérobie de Colombie

Un panel vraiment intéressant, bien qu’exclusivement d’Amérique Centrale et du Sud (compte tenu également que la Colombie et le Panama partage une frontière et produisent à quelques exceptions près les mêmes variétés de café).

Le café provenant de la ferme de Jhoan Vergara est une véritable petite pépite, un Java épais et sirupeux, aux notes de fruits exotiques et de fruits jaunes. Très peu acide et naturellement sucré et rond, c’est un café à servir plutôt en latte. Les deux Nestor Lasso sont surprenants, entre le Chiroso mentholé aux notes d’agrumes, et le Typica au goût de bonbons, il y a de quoi faire question dégustation. L’exercice était intéressant, et si vous avez envie de découvrir de nouvelles saveurs à travers des cafés de spécialité bien particuliers, je vous recommande très fortement la production d’El Diviso.

Mon préféré était le dernier que j’ai pu tester, le fameux Finca Hartmann du Panama. Un filtre très rond, épais, avec une amertume intéressante et très amandée. Les notes de fruits rouges et de sucre brun sont sublimées par les méthodes douces.

Torréfacteur, Torréfaction

Pour résumer ce mois de Janvier caféiné, on est ici sur deux torréfacteurs très différents, avec des valeurs et des façons de travailler à l’opposé l’une de l’autre. Il n’empêche que les deux sont très intéressants.

Après mûre réflexion, je pense ne garder que les abonnements espresso chez KB et filtre chez Kawa pour le mois de février, et profiter du budget restant pour tester un autre torréfacteur pour un tarif à peu près similaire. Si vous avez des idées ou une boutique qui vous intéresse en particulier, n’hésitez pas à m’en parler en commentaire !


Commentaires

2 réponses à “À la découverte de nouveaux torréfacteurs — Janvier 2024”

  1. Merci beaucoup pour ton article @Electre 🙂 un vrai plaisir de le lire

  2. […] être aurions nous également le plaisir de relire Electre au travers de la découverte de cette box café […]

Laisser un commentaire