Si vous effectuez un achat via les liens affiliés, nous pouvons toucher une commission sans frais supplémentaires pour vous.

If you make a purchase through affiliate links, we may earn a commission at no additional cost to you.

image à la une de l'article

La Kottea CK150S : une machine très critiquée à tort ?

par

, , ,

Langue séléctionnée

Selected language

La Kottea CK150S est une machine à espresso qui trône dans mon espace café depuis plus d’un an. C’est une machine premier prix équipée d’un thermoblock en aluminium et d’un groupe inox en 58 mn. Pour un prix contenu, vous obtiendrez une machine évolutive selon Maxicoffee avec un porte-filtre en inox, un dosage programmable et un lot de filtre pressurisés et simples. De quoi vous lancer sereinement dans le monde de l’espresso à moindre coût (159€ en novembre 2023). Or cette machine souffre d’une très mauvaise presse. Dès les premières recherches arrivent les critiques qui devraient être rédhibitoire pour l’achat de cette machine. Mais sont-elles réellement fondées ? Je vous propose d’en passer quelques-unes en revues et de vous faire part de mon expérience en tant qu’utilisateur de la Kottea CK150S.

Le café extrait avec cette machine est froid

Cette machine est loin d’être exempte de défaut. Elle manque par exemple d’un manomètre pour la pression à l’extraction mais aussi d’un PID qui aurait été bienvenu. La conception de l’appareil demeure simple. Il est équipé d’un thermoblock en aluminium, qui se révèle amplement suffisant pour effectuer des extractions satisfaisantes.

La critique que j’ai le plus lu c’est que le café était froid. Alors oui, ce n’est pas un groupe immergé comme chez La Marzocco. Ce n’est pas non plus un E61 donc le transfert thermique est finalement léger. Alors pour avoir un café chaud, il suffit de chauffer son porte filtre manuellement avec plusieurs flush. Étant en inox, celui-ci retient facilement la chaleur et est prêt à l’extraction avec 2 ou 3” flush » d’une dizaine de secondes. Difficile de s’attendre à autre chose sur une machine à thermoblock à moins de 200€
Mais là où cela devient exagéré, c’est lorsque cette critique se métamorphose en prétendu problème de conception. Certains avancent que le thermoblock n’est pas en contact avec la douchette et qu’il ne la chauffe pas, comme mentionné dans un poste complet sur un forum (oui, j’ai lu tout le sujet). Or c’est surtout complètement méconnaître le fonctionnement d’un percolateur et imaginer que le porte filtre chauffe tout seul et rapidement. Même avec les machines haut de gamme, les baristas adoptent une pratique courante. Avant la première extraction, ils chauffent leur porte-filtre. Cette procédure vise à accélérer le processus.
Ainsi, si vous posséder cette machine et que vous trouvez que le café de votre tasse n’es pas assez chaud, je vous livre deux conseils:

  • Chauffez votre porte filtre à l’aide de 2 ou 3 flush avant le premier café
  • Chauffez votre tasse aussi afin d’éviter un choc thermique

Et si ce n’est pas suffisant, équipez-vous d’un porte-filtre bottomless (ceux de Lelit font l’affaire !)

Cette machine ne permet pas des extraction correcte facilement

Le réel souci de cette Kottea, c’est qu’il faut du temps pour maîtriser ses extractions. Il est largement recommandé de disposer d’un bon moulin. Il est également conseillé d’avoir à disposition du café relativement frais. De plus, il est important d’allouer du temps pour expérimenter, commettre des erreurs et recommencer. MaxiCoffee la vend comme une machine évolutive et ce n’est pas anodin. Apprivoiser cette machine est nécessaire pour produire de bons espresso. Il est crucial de ne pas partir du principe que, en raison de son prix et de son apparente simplicité, la machine va automatiquement délivrer un café satisfaisant. Si l’on adopte cette attitude, on se trompe complètement. Or lorsque l’on s’y penche un peu, on découvre que l’extraction d’un espresso n’est pas aussi simple que ça en à l’air.
J’ai aussi lu beaucoup de critiques sur les filtres pressurisés et le fait qu’ils avaient tendance à éclabousser. Encore une fois, c’est juste le mode de fonctionnement de ce type de filtre et nous vous déconseillons de les utiliser. Investissez dans un moulin comme les K4 et K6 de Kingrinder et switchez sur des filtres simples. C’est là que vous pourrez apprendre et déguster les meilleurs cafés.
Ainsi c’est une machine sur laquelle il faut se pencher et pour laquelle les filtres pressurisés ne sont vraiment pas idéaux. Prenez donc le temps de vous équiper d’un moulin performant. Prenez également le temps de pratiquer, car vous récolterez des récompenses au centuple.

Mon retour d’expérience et mon workflow

Comme précisé dans l’introduction, je possède cette machine depuis septembre 2022. Et à raison d’une moyenne de deux espresso par jour, je vous laisse faire le calcul ! À ce jour, je n’ai jamais eu de café froid, à 40° comme j’ai pu le lire dans certains avis. J’ai pu extraire des cafés allant du light au medium dark sans souci et avec un peu d’expérience. Je suis très satisfait du résultat que j’obtiens en tasse et j’arrive à retrouver les arômes que j’ai pu déguster en coffee shop ce qui me fait dire que cette machine est suffisamment performante pour mon usage.

Ma _kottea_kc150s sur le plan de travail de mo nespace café


Côté workflow, j’utilise un porte-filtre bottomless que je ne m’embête rarement à préchauffer. C’est l’avantage, car moins de métal suppose moins de rétention thermique. Je prends par contre toujours le temps de réchauffer la tasse ainsi que mon puck-screen. Sur le plan de l’équipement, cette machine est accouplé à un Timemore Chestnut X ainsi qu’à un Kingrinder K4 qui permet des résultats fabuleux. J’ai aussi pris le temps de la modifier en ajoutant un interrupteur à variateur directement relié à la pompe afin d’avoir un petit contrôle du débit d’eau.
En conclusion, si vous avez envie de prendre du temps et d’appréhender la science derrière l’espresso sans pour autant vider votre compte épargne, la Kottea CK150S me semble être la machine idéale. Elle permet de trouver facilement les accessoires dont vous aurez besoin et d’extraire de bons cafés !


Commentaires

2 réponses à “La Kottea CK150S : une machine très critiquée à tort ?”

  1. Bonjour,
    Merci pour cet article. Je dispose de cette machine et j’en suis très content (depuis plus de 18 mois avec entre 2 et 4 café par jour), à ce jour aucun souci.
    Je cherche à savoir quel porte filtre bottom less est compatible, un conseil ?
    Seb

    1. Bonjour,
      Votre machine dispose d’un groupe 58mm donc est compatible avec des portes filtre standards. Je sais que par exemple celui ci : https://amzn.to/3HAiceM (qui est en bois et présente l’avantage d’être vendu avec un filtre IMS) est compatible. Autrement, si vous préférez un porte-filtre avec une poignée en plastique, vous pouvez vous diriger vers ce modèle ci https://amzn.to/4bfMLnC qui est un peu moins cher :).

      Bonne soirée.

Laisser un commentaire